Centre de téléchargement

  • Etats financiers
    37 pages
  • Rapport annuel
    45 pages

Editorial financier complet

L’année 2018 a été une année capricieuse, tant sur le front de la sinistralité que sur celui des marchés financiers. Le résultat de l’exercice 2018 demeure toutefois satisfaisant au regard des événements, avec un bénéfice net de 1 million de francs suisses.

Sur le plan des sinistres, l’année écoulée a été contrastée. Les dommages liés aux incendies sont restés stables par rapport aux années précédentes. Les éléments naturels, par contre, ont frappé le canton au cours du 1er semestre, entraînant une charge de sinistres élevée. La charge financière des sinistres dépasse ainsi les 100 millions de francs suisses. C’est presque le double de l’année 2017 avec, comme point d’orgue, l’orage qui s’est abattu sur Lausanne en juin occasionnant à lui seul plus de 30 millions de francs suisses de dommages.

Sur les marchés financiers, l’année a débuté dans l’optimisme avec pour toile de fond une économie globale en croissance. Elle s’achève sur une note moins réjouissante et une performance négative de – 2 %, reflétant les incertitudes géopolitiques (guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, enlisement du Brexit, budget italien, tension sur les taux, etc.), alors que les profits des entreprises ont progressé sur l’année.

2018 est la troisième année de mise en œuvre du plan stratégique 2016-2020 de l’ECA. Celui-ci comprend d’importants projets de modernisation permettant d’améliorer les prestations envers les assurés. Une revue de la stratégie à mi-parcours a conduit au report d’une partie des projets prévus en 2018, afin d’y intégrer de nouveaux éléments. Il s’agit de la gestion des données centralisées, de la transformation digitale et d’une approche renforcée de la gestion intégrée des risques. Les charges d’exploitation ont ainsi été contenues cette année.

L’ECA a créé à fin 2018 un fonds d’encouragement pour la prévention éléments naturels doté d’un capital de départ de 2 millions de francs suisses. Le but est d’agir sur la sinistralité croissante que subissent les assurés. Plus précisément, il s’agit d’accompagner, sous certaines conditions, les propriétaires qui souhaitent renforcer la protection de leurs biens immobiliers. Le fonds d’encouragement est alimenté par des montants prélevés sur les bénéfices annuels de l’ECA. 

Début 2018, grâce aux bons résultats de l’année précédente, l’ECA a pu accorder aux assurés un rabais de 15 % sur leurs primes. Un montant de 35 millions de francs suisses a ainsi été prélevé sur la provision pour participation non contractuelle aux excédents, constituée à cet effet en 2017. En 2018 en revanche, le contexte défavorable n’a pas permis de constituer, contrairement aux deux années précédentes, une provision en vue d’accorder aux assurés un rabais sur leurs primes 2019.


L'équipe des finances s'est renforcée avec l'arrivée d'une nouvelle responsable du contrôle de gestion (debout à gauche) et d'un nouveau responsable comptabilité (debout à droite).

Le bureau eo architectes SA et la gérante technique du service immobilier de l’ECA examinent les plans du bâtiment en construction à la rue de Menton à Lausanne (14 logements et 2 surfaces commerciales prévus). La construction a débuté en 2018 avec pour objectif une mise en location au printemps 2020.